Parentalité Positive

formation parentalite positive

formation parentalité positive – Avis sur les formations ?

Le sujet du jour « formation parentalité positive » oui en effet en ce moment des formations ou des ateliers sortent de partout donc il fallait en parler. Avant de parler concrètement de parentalité bienveillante. Une question qui revient assez souvent, faut-il se former même en tant que parent ? Je dirais oui totalement. Il est important d’apprendre les fondamentaux pour accompagner au mieux son enfant. , je voulais refaire un point sur cette éducation très physiologique pour l’enfant. En gros, pas de punitions mais de la communication positive, pas de fessée car c’est des violences éducatives. Il va falloir mettre de coté la culpabilité du père ou de la mère! Maîtriser ses émotions et beaucoup communiquer avec son enfant c’est un peu la base et surtout des câlins, de l’amour et de l’empathie. Bon ce n’est pas non plus une baguette magique ou une potion magique! Mais je pense que je vais vous être d’une grande aide dans les points à

Lire plus »
outils pour arreter de crier sur votre enfant

Pourquoi ne faut-il pas crier sur son enfant ? Les outils et les solutions

Qui n’a jamais crié sur son enfant ? La fatigue de papa et maman, l’enfant qui ne respect pas les consignes… Pendant des siècles, on a forcé les enfants à se soumettre par la crainte. On sait aujourd’hui que l’activation répétée de l’alerte cérébrale déclenchée par la peur durant l’enfance peut provoquer plus tard des troubles de l’anxiété. Il y a bien suffisamment d’occasions naturelles d’avoir peur pour ne pas en rajouter. [1] Notre enfant intérieur crie ! Souvent quand on crie, c’est l’enfant intérieur qui s’exprime. L’enfant intérieur correspond à notre propre enfance : L’interdiction de crier dans notre enfance Être apeuré par la colère du parent Suivre le schéma familial par manque de solutions Notre propre enfance a un impact sur la vie de tous les jours, dans l’éducation de nos enfants. Pour être un parent bienveillant, dans l »idéal il faudrait être bien dans sa peau, gérer ses propres émotions pour pouvoir accompagner son enfant à mieux gérer les

Lire plus »
Fermer le menu